Les consignes de sécurité

Votre profession comporte des risques. Afin de préserver votre santé, nous vous invitons à prendre connaissance de nos consignes et à les intégrer dans vos pratiques professionnelles, elles ont été élaborées pour vous protéger.

Les consignes à appliquer :
1)    Prévention des chutes
2)    Prévention des accidents de trajet
3)    Prévention des risques liés à la manutention et aux postures
4)    Prévention des risques liés à la mobilisation des personnes
5)    Prévention des risques liés aux déplacements des personnes6)    Prévention des risques infectieux

Attention : Ces consignes ne sont pas exhaustives, si vous avez des questions ou si vous rencontrez des difficultés, merci de prendre contact avec vos Responsables de Secteur ou un membre du C.H.S.C.T

 

Prévention des chutes

  • Portez des chaussures qui maintiennent vos chevilles (pas de semelles hautes ni de tongs).
  • Lors du franchissement d’escaliers, soyez très vigilant : pas de précipitation, assurez-vous de l’absence d’obstacle, maximisez l’éclairage.
  • Prenez le temps de repérer les situations à risques : obstacles au sol, pièces encombrées ou mal éclairées, sol glissant.
  • Dégagez l’espace pour ne pas être gêné dans les déplacements.
  • Évitez les fils électriques au sol et prévenez la famille ou votre Responsable de Secteur.
  • Prenez un escabeau adapté et stable.
  • Ne pas monter au-delà de la 3ème marche.
  • Ranger le matériel dans un endroit accessible.

 

Prévention des accidents de trajet

  • Évitez la précipitation lors de vos déplacements à pied, à vélo, en voiture…
  • En voiture, respecter le code de la Route

 

Prévention des risques liés à la manutention et aux postures

  • Alternez taches difficiles et simples afin d’éviter de solliciter une seule partie du corps pendant trop longtemps.
  • Privilégier des produits et matériels appropriés et en bon état : aspirateur, escabeau, balai espagnol.
  • Ne pas porter et déplacer des charges lourdes : meubles, cuisinière…
  • Pour soulever un objet au sol, fléchissez les jambes afin d’éviter tout cambrage du dos. Les problèmes de dos sont difficiles à solutionner médicalement et peuvent entrainer une inaptitude au métier d’aide à domicile.
  • Abstenez-vous si vous pensez que la tâche est dangereuse et prévenez votre Responsable de Secteur ou un membre du C.H.S.C.T.
  • Sachez qu’un Droit de retrait existe

 

Prévention des risques liés à la mobilisation des personnes

  • Le transfert manuel d’un enfant peut être effectué en le portant à la condition expresse que celui-ci pèse moins de 25 kg. Le fait de soulever une charge supérieure à 25 kg est considérée comme délétère. En conséquence, au-delà de 25kg, si l’enfant à transférer ne peut apporter aucune aide, le transfert manuel est rigoureusement interdit, un lève-malade doit impérativement être utilisé.
  • Le transfert manuel d’un adulte (du lit vers le fauteuil par exemple) n’est possible que lorsque celui-ci est encore en mesure d’aider. Lorsque le bénéficiaire ne peut apporter aucune aide (on parle de « poids mort »), le transfert manuel est alors rigoureusement interdit, même dans le cas d’une chute du bénéficiaire : en effet, le fait de porter un bénéficiaire est à la fois dangereux pour le salarié et pour le bénéficiaire. Dans ce cas, un lève-malade doit impérativement être utilisé.
  • Utilisez les aides techniques présentes au domicile : lève malade, verticalisateur, guidon de transfert, lit médicalisé…
  • Avant de réaliser une mobilisation, précisez avec votre bénéficiaire les tâches à accomplir.
  • Abstenez-vous si vous pensez que la mobilisation ou l’accompagnement extérieur du bénéficiaire est dangereuse et prévenez votre Responsable de Secteur

 

Prévention des risques liés aux déplacements des personnes

  • Pousser une personne en fauteuil roulant manuel au cours d’une sortie extérieure peut être physiquement éprouvante selon la configuration du parcours : pente, obstacle, mauvais état de la route, longue distance… Si vous estimez être dans ce cas de figure, alerter votre responsable de secteur afin qu’il réévalue et éventuellement réaménage la demande de sorties extérieures du bénéficiaire.
  • Abstenez-vous si vous pensez que la mobilisation ou l’accompagnement extérieur du bénéficiaire est dangereuse et prévenez votre Responsable de Secteur.

 

Prévention des risques infectieux

  • Lavez-vous régulièrement les mains (au moins en début et en fin d’intervention).
  • Pour éviter tout risque d’être contaminé ou de contaminer le bénéficiaire, l’utilisation de gants médicaux est obligatoire en cas d’aide aux changes et d’aide à l’élimination. En cas d’absence de gants médicaux au domicile du bénéficiaire, contactez votre responsable.

 

 

 

 

 

 

 

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Assurance véhicule

J’ai un accident sur un trajet professionnel (d’un bénéficiaire à un autre, à l’occasion du transport de bénéficiaires ou de trajets faits pour leur compte),

Est-ce que Solidom dispose d’une assurance spécifique ?

  • Oui, Solidom a, pour les trajets professionnels contracté une assurance spécifique pour vous.

Que dois-je faire en cas d’accident sur un trajet professionnel ?

  • En cas d’accident survenu lors d’un trajet professionnel, le constat doit être rempli en indiquant le nom de notre assureur qui est PLENITA.
  • Il faut ensuite prendre immédiatement contact avec Mme FISSON Jennifer au 04 94 33 62 75.

Je suis en tort ou il n’y a pas de tiers identifié, existe-t-il une franchise ?

  • Oui, elle est de 228€ et elle est à la charge du salarié.
  • Si les torts sont partagés, la franchise est de 114€.

Attention : Il faut toujours établir un constat (même sans tiers identifié).

 

 

 

 

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Les limites pros

Aide à la toilette

Toilette

Lorsqu’il y a une prescription médicale, la toilette est un acte médical qui est du ressort de l’infirmier.

Lorsqu’il n’y a pas de prescription médicale, le bénéficiaire est normalement suffisamment autonome pour la réaliser tout seul. Le service d’aide à domicile (SAAD) peut l’aider pour : un shampoing, la toilette du visage et des zones difficiles à atteindre (pieds, dos). Le SAAD ne peut pas réaliser une toilette intégrale.

Lorsqu’un bénéficiaire demande une aide à la toilette, l’intervenant doit en parler à son responsable de secteur pour une validation préalable.

Brossage de dents

Cette tâche est du ressort d’une aide à domicile.

Rasage

Cette tâche est du ressort d’une aide à domicile mais nécessite de s’assurer que la personne n’est pas diabétique insulino-dépendante ou hémophile.

Pédicure

Il est interdit pour un SAAD de couper les ongles du bénéficiaire (risques infectieux chez certains patients diabétiques).

Aide aux transferts et aux déplacements

Le transfert manuel d’un adulte (du lit vers le fauteuil par exemple) n’est possible que lorsque celui-ci est encore en mesure d’aider. Lorsque le bénéficiaire ne peut apporter aucune aide (on parle de « poids mort »), le transfert manuel est alors rigoureusement interdit, même dans le cas d’une chute du bénéficiaire : en effet, le fait de porter un bénéficiaire est à la fois dangereux pour le salarié et pour le bénéficiaire. Dans ce cas, un lève-malade doit impérativement être utilisé.

Le transfert manuel d’un enfant peut être effectué en le portant à la condition expresse que celui-ci pèse moins de 25 kg. Le fait de soulever une charge supérieure à 25 kg est considérée comme délétère. En conséquence, au-delà de 25kg, si l’enfant à transférer ne peut apporter aucune aide, le transfert manuel est rigoureusement interdit, un lève-malade doit impérativement être utilisé.

Pousser une personne en fauteuil roulant manuel au cours d’une sortie extérieure peut être physiquement éprouvante selon la configuration du parcours : pente, obstacle, mauvais état de la route, longue distance… Si vous estimez être dans ce cas de figure, alerter votre responsable de secteur afin qu’il réévalue et éventuellement réaménage la demande de sorties extérieures du bénéficiaire.

Repositionnement. Acte réalisable par un SAAD si les conditions techniques permettent une réalisation en toute sécurité pour l’intervenant (configuration du lieu, poids et taille de l’usager)

Aide à la prise de médicaments

Un SAAD peut réaliser une aide à la prise de médicaments (administration des médicaments mais pas leur préparation) uniquement dans le cas où il s’agit d’un acte de la vie courante. Dans ce cas-là, l’intervenant doit impérativement vérifier que la prescription du médecin comporte la mention « acte de la vie courante ».

Pour toute demande d’aide à la prise de médicament (demande de l’usager, de la famille ou de l’infirmier), l’intervenant à domicile doit obtenir une validation préalable de son responsable de secteur qui s’assure de la sécurité de l’organisation.

Aide à la respiration

L’utilisation du cough assist

Cet acte peut être réalisé par un SAAD si mise en place préalable d’une délégation de geste de soins.

Surveillance de la VNI

Cette tâche peut être réalisée par un SAAD (pose du masque + suivi des préconisations médicales) mais nécessite la validation préalable du responsable de secteur qui s’assure de la sécurité de l’organisation. Le réglage de la VNI et la résolution des problèmes techniques liés au fonctionnement de l’appareil ne sont pas du ressort d’un SAAD.

Aspirations endotrachéales

Cet acte peut être réalisé par toute personne ayant suivi la formation officielle (définie par décret) et ayant obtenu son certificat à l’issu de la formation. Il peut donc être réalisé par un SAAD.

Aérosols

Cette tâche peut être réalisée par un SAAD mais nécessite la validation préalable du responsable de secteur.

Prise de la saturation

Interdiction sauf validation préalable du responsable de secteur.

Aide aux soins

Les changes

Le change est un acte qui relève davantage du soignant (infirmier ou aide-soignante) que du SAAD. Toutefois, si au cours d’une vacation, un intervenant trouve le bénéficiaire souillé et que le passage de l’infirmier n’est prévu que plusieurs heures plus tard, l’intervenant à domicile peut réaliser le change par respect de la dignité de la personne (si la pathologie ne présente pas de risques). Dans ce cas le port de gants médicaux est obligatoire.

La contention

La contention est un acte médical qui ne peut pas être réalisé par un SAAD.

Soins de bouche et Soins des yeux

Ces tâches sont du ressort d’une aide à domicile lorsqu’il ne s’agit pas d’un acte médical.

Utilisation du dextro (diabète)

Interdiction sauf validation préalable du responsable de secteur.

Pommades et crèmes

Cette tâche est du ressort d’une aide à domicile lorsqu’il ne s’agit pas de crèmes ou pommades médicamenteuses ou que celles-ci sont prescrites régulièrement.

Prévention et soins d’escarres

Acte de soin qui ne peut pas être réalisé par un SAAD.

Aide à l’élimination

Port de gants médicaux obligatoire

Pose du penilex ou utilisation du pistolet

Cet acte peut être réalisé par un SAAD lorsqu’il doit être effectué entre deux passages des services de soins.

Changement de la sonde urinaire

Cet acte ne peut pas être réalisé par un SAAD. Un SAAD est seulement autorisé à vider la poche.

Massages abdominaux d’aide à la défécation pour les personnes paraplégiques

Cet acte peut être réalisé par un SAAD.

Aider à l’introduction d’un suppositoire

Acte de soin qui ne peut pas être réalisé par un SAAD.

Aide aux tâches domestiques

Entretien

Un SAAD n’a pas vocation à réaliser des tâches ménagères lourdes telles que : laver la grosse lessive à la main, lessiver les murs, les plafonds, frotter les tapis à la brosse, nettoyer et frotter les joints à l’aide d’une brosse. De même, il est interdit de nettoyer les pièces ou le linge d’autres occupants. Il n’est également pas du ressort d’un SAAD d’assurer le nettoyage des parties communes de l’immeuble dans lequel réside le bénéficiaire.

Travaux n’ayant pas de lien avec le métier

Toutes les tâches incombant à d’autres qualifications professionnelles sont interdites.

Exemple : peindre, tapisser, ramoner la cheminée, jardiner, fendre ou scier du bois, faire des travaux de plomberie ou d’électricité…

Parties annexes au lieu de vie

L’entretien du logement comprend uniquement les pièces à vivre dudit logement ce qui exclut l’entretien du jardin, du grenier, de la cave, des sous-sols, du garage ou des terrasses annexes

Actions portant atteinte à la sécurité au travail

Il est formellement interdit à une aide à domicile de déplacer du mobilier lourd pour le nettoyage (gazinière, canapé, buffet, frigo, etc.). Le port de charges trop lourdes peut également être interdit : à apprécier au cas par cas en sollicitant l’avis du responsable de secteur. Monter au-delà de la 3ème marche d’un escabeau est interdit afin de prévenir les risques de chute.

Aide aux courses

Courses pour des tiers

La réalisation des courses pour des personnes autres que pour le bénéficiaire ou son conjoint est interdite.

Courses personnelles

Il est interdit à une aide à domicile de réaliser ses courses personnelles en même temps que celles de la personne aidée pendant son temps de vacation.

Règlement

L’usage de la carte bleue du bénéficiaire et la connaissance de son code confidentiel sont interdits pour des raisons de sécurité sauf accord expresse du responsable de secteur. Le SAAD ne peut pas avancer au bénéficiaire l’argent correspondant aux courses.

Interdictions générales

  • Se substituer à la famille pour effectuer certaines démarches administratives ou bancaires.
  • Intervenir chez la personne aidée en son absence, sauf accord du responsable de secteur.
  • Se faire accompagner de personnes étrangères au SAAD (enfant, ami, etc.) ou d’animaux.
  • Demander un service à la personne aidée.
  • Poursuivre son intervention au-delà du temps prévu (sauf rattrapage d’un retard au démarrage de l’intervention).
  • Accepter des cadeaux ou de l’argent de la part du bénéficiaire / Avoir une procuration sur le compte bancaire du bénéficiaire.
  • Fumer à domicile (y compris sur le balcon ou la terrasse sauf accord expresse du bénéficiaire).
  • Utiliser son téléphone portable à des fins privées pendant les heures de travail.

 

 

 

 

 

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Ostéos référents

Afin de favoriser la santé des salarié(e)s de l’Association, nous souhaitons promouvoir la réalisation d’un bilan ostéopathique annuel. En effet, la réalisation d’un soin ostéopathique, au moins 1 fois dans l’année, peut permettre de prévenir l’apparition des troubles musculo squelettiques qui peuvent avoir un impact tant sur la vie personnelle que professionnelle. Pour cela :

  • Nous avons conventionné avec 4 ostéopathes référents (Voir coordonnées ci-dessous).
  • A hauteur d’1 séance par année civile, SOLIDOM complètera la prise en charge de la Mutuelle afin que cette séance soit gratuite pour vous.
  • Ce complément de prise en charge est limité à 1 séance par année civile
  • Conditions : avoir un minimum de 6 mois d’ancienneté dans la structure et effectuer la séance auprès de l’un de nos 3 ostéopathes référents.
  • Calcul du remboursement SOLIDOM : remboursement au délà de 35€ qui correspond au remboursement de la mutuelle SOLIDOM. Exemple : si le soin chez l’ostéopathe vous coûte 55€, SOLIDOM vous remboursera 20€
  • Au niveau administratif : il suffit de transmettre la facture de soin au service du personnel afin que le complément Mutuelle vous soit remboursé avec votre fiche de paie.

L’intérêt pour Solidom de travailler avec des ostéopathes référents est de favoriser la qualité des séances, pouvoir suivre de manière globale les problématiques de santé et envisager par la suite des actions complémentaires (animations d’ateliers-prévention, préconisations…) . Nous n’avons convenu d’aucun arrangement particulier avec les 3 ostéopathes (issus du réseau de connaissances de plusieurs salariés) si ce n’est de faire de la qualité et du conseil. Nous ferons régulièrement une enquête de satisfactions auprès des salarié(e)s les ayant consultés :  si pour l’un de ces ostéopathes vos avis sont défavorables, nous en changerons.

Les 4 ostéopathes référents

JACQUIN Remy 
Maison de Santé de La Loubière – 299 boulevard de la Démocratie – 83000 TOULON
4 rue Etienne Dolet – 83160 LA VALETTE DU VAR
N° de téléphone : 06 49 62 64 45
Prise de rendez-vous : par appel/sms ou sur la plateforme Doctolib

FELLOUS Antoine
6 rue Georges Simenon – Le Palatin 2e étage – 83400 HYERES
N° de téléphone : 06 25 42 67 22
Prise de rendez-vous : par appel/sms ou sur la plateforme Clickdoc

MAGUIN Ronan
12 boulevard Saint-Louis – 83170 BRIGNOLES
14 allée des Aubépines – 83470 SAINT MAXIMIN
N° de téléphone : 06 62 14 28 28
Prise de rendez-vous : par appel/sms ou sur la plateforme Doctolib

BOYER Julie
Espace Santé 2 – 2ème étage aile gauche – 489 avenue de Rome – 83500 LA SEYNE-SUR-MER
N° de téléphone : 07 64 16 23 64
Prise de rendez-vous : par appel/sms ou sur la plateforme Doctolib

 

 

 

 

 

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Charte des valeurs

 

 

 

 

 

Protocoles métiers, fiches ressources et bonnes pratiques

Protocoles Métier

Des protocoles internes à l’association Solidom ont été conçus en collaboration avec plusieurs professionnels spécialisés : psychologue, infirmier, éducateur spécialisé, médecin.

Ces protocoles sont un point d’appui pour nous, professionnels de terrain et d’encadrement. Ils doivent nous guider dans nos pratiques.

Recommandations de bonnes pratiques professionnelles. Haute Autorité de Santé (HAS)

Les services médico-sociaux tels que l’association SOLIDOM doivent développer des pratiques vertueuses dites « bonnes pratiques professionnelles ». L’Agence Nationale de l’Evaluation et de la qualité des Etablissements Sociaux et Médico-socxiaux (ANESM) est un organisme habilité à élaborer ces recommandations de bonnes pratiques professionnelles (RBPP). A charge aux structures telles que la nôtre de s’en inspirer afin de garantir aux usagers un standard de qualité élevé.

Les RBPP qui s’appliquent à un service d’aide à domicile sont :

Notre Projet de Service

Pour accéder au projet de service de l'Association Solidom, cliquer ici.

Règlement de fonctionnement

Pour accéder au règlement de fonctionnement, qui définit les modalités de fonctionnement de notre service et qui est remis à chaque usager au démarrage des interventions, cliquer ici

Autorisé et tarifé par le
Conseil départemental

Interventions
24h/24 et 7j./7

Transport de
personnes handicapées

Continuité
de services

Appel en cours, veuillez patienter.