Les crises d’épilepsie

29 février 2020

Qu’est-ce que l’épilepsie ?

L’épilepsie est une augmentation de l’activité électrique dans le cerveau provoquant une perturbation temporaire de la communication entre les neurones. Il existe deux types de crises :
– Les crises partielles se limitant à une partie du cerveau lors desquelles la personne peut être conscient et/ou ne pas souvenir de ses convulsions
– Et les crises généralisées qui s’étendent sur toutes les zones du cerveau et engendrent une perte de connaissance de la personne. D’abord partielle, la crise peut parfois se généraliser, entraîner d’importantes séquelles neurologiques comme physiques et même être mortelle.

L’épilepsie est une maladie neurologique très fréquente touchant surtout les enfants, les adolescents et minoritairement les personnes âgées. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, elle touche 50 millions de personnes dans le monde. Environ 600 000 personnes sont concernées en France. Elle se déclare dans 75 % des cas avant 18 ans, mais peut débuter à tout âge.

Jusqu’à présent, les médecins n’ont pas été en mesure de déterminer la cause de l’épilepsie même s’il a souvent été question de composante héréditaire voir de dysfonctionnement de certains gènes dans le cerveau humain outre la tumeur cérébrale et l’accident vasculaire.

 

Les traitements qui existent

Il est important de noter que lorsqu’une crise est unique, on ne parle pas d’épilepsie. Dans le cas contraire, un rendez-vous avec un médecin va permettre de faire un premier constat en fonction des symptômes et des causes qui ont pu provoquer les crises d’épilepsie chez la personne concernée.

La prise en charge thérapeutique et les traitements médicaux (antiépileptiques) de l’épilepsie vont permettre de réduire la fréquence et l’intensité des crises (raideurs, chute, contraction de la mâchoire, etc.).

Il existe de nombreux médicaments antiépileptiques qui visent à espacer les crises, voire les supprimer totalement. On estime que les médicaments antiépileptiques contrôlent les crises chez 70% des malades. Le médecin évalue sans cesse la molécule et la posologie adaptée à chaque patient, en fonction de la nature du syndrome épileptique et de son intensité.

Si la majorité des patient(e)s répondent positivement aux traitements mis en place par le corps médical, il arrive de faire appel à la chirurgie curative pour en venir à bout. Le but sera d’éliminer la région cérébrale touchée ou d’y implanter des électrodes de stimulation.

 

Comment réagir en cas de crise ?

En cas de crise, l’entourage ne doit pas tenter d’empêcher la personne de convulser, et encore moins de placer un objet dans sa bouche pour éviter qu’elle n’avale sa langue. Ceci est inefficace et très risqué. La force d’une personne en état de crise épileptique est décuplée ; on peut perdre ses doigts en les lui mettant dans la bouche.

On peut en revanche tenter de placer la personne à l’écart et sécuriser l’environnement en plaçant les objets dangereux hors de portée (objets coupants, par exemple). Il faut appeler le Samu et attendre.

Dans la grande majorité des cas grâce aux traitements médicamenteux, l’épilepsie peut être contrôlée (absence de crises) et les patients peuvent mener une vie quasi normale : aller à l’école, travailler, conduire. Néanmoins, un tiers des épilepsies ne répondent pas aux traitements médicamenteux, et sont dites pharmacorésistantes.

 

Pour en savoir plus

Les commentaires sont fermés.

Autorisé et tarifé par le
Conseil départemental

Interventions
24h/24 et 7j./7

Transport de
personnes handicapées

Continuité
de services

Appel en cours, veuillez patienter.